Projet réalisé pour Gino Gélinas

par Super User

Projet réalisé : parcourir 50 km seul en autonomie (4 jours) sur les Sentiers frontaliers. Départ lundi matin le 31 juillet de la halte routière de Chartierville en direction de l'accueil du mont Gosford, près de Woburn, prévu pour le 3 août.

Bonjour Amies et Amis des Sentiers frontaliers. Après avoir demandé la permission de vous présenter mon aventure sur les sentiers, j'en profiterai pour partager quelques informations avec les aventuriers amateurs comme moi. Les plus aguerris souriront, mais se rappelleront qu'ils ont aussi appris de leurs erreurs ou oublis. Mes commentaires sur le balisage ne seront que suggestions sans désir de critiquer, car ça prend de la débrouillardise au-delà des bottines.

Voici quelques détails de mon aventure et quelques notes pour les bénévoles extraordinaires qui gardent ses sentiers possibles :

defi gino gelinas jour 1 selfie

(Jour 1, le 31 juillet - 14.2 km) Première journée qui me mènera à l'abri des brise-culottes. Il est 8H30, les oiseaux chantent et la température est au rendez-vous. C'est un départ. Un beau parcours, pas toujours très fréquenté, mais tout de même très intéressant. Quelle ne fut pas ma surprise de sortir dans la cour arrière du chalet de mon ami Exod !

defi gino gelinas jour 1 rang brise culotte

Le rang des brise-culottes est une longue marche linéaire, mais arrivé au haut de la côte vous serez impressionnés par l'effet visuel de votre marche.

defi gino gelinas jour 1 point de vue

Quelques erreurs de débutant en longue rando, mais j'apprends. Mon sac est un peu lourd, j'ai perdu le sentier pour une quinzaine de minutes et je n'avais pas validé les batteries du GPS. Après avoir corrigé le tout, 5 minutes et j'étais sur la frontière en empruntant un p'tit sentier de VTT retrouvant ainsi les p'tits triangles rouges tant appréciés.

defi gino gelinas jour 1 abri trois faces

Je suis arrivé au campement à 17H15. Point d'eau tout près (150M) petit ruisseau traversant le chemin forestier. Quelques points d'eau possibles, mais jamais en hauteur, vous les trouverez en début et fin de journée en redescendant de la frontière. J'utilisais un sac à eau 2L et c'était parfait.

defi gino gelinas jour 1 balise

Côté balisage, facile à suivre en forêt, mais lorsque l'on arrive en clairière, en chemin forestier ou à une jonction de chemins, c'est plus difficile. Une balise plus près de la jonction dans la direction à prendre pourrait capter l’œil. Mais comme je l'ai dit préalablement, se questionner, étudier notre carte et l'interpréter fait aussi partie de l'aventure.

Définitivement, j'ai développé une relation amour-haine avec ces balises. Un triangle rouge affichant un chevron blanc et portant l’inscription «SF» pour Sentiers frontaliers. Mes yeux les désiraient au plus haut point l'un après l'autre. En leur absence je me sentais vraiment démuni et en manque de les revoir. Pour les non-initiés je parle ici des balises installées tout au long du sentier, elles guident notre route en pleine forêt afin d'espérer rallier l'arrivée. Les perdre peut ajouter facilement quelques précieux pas de plus, voire des KM.

defi gino gelinas aout 2017

(Jour 2, le 1er août - 14.4 km) La nuit dans mon hamac fut très reposante et régénératrice. Cependant, j'ai été très chanceux d'être seul dans les abris, car l'espace pris par le hamac aurait été problématique, alors l'option d'un matelas de sol serait plus adéquate. La petite routine efficace du matin s'installe.

defi gino gelinas jour 2 frontiere

Grosse journée avec de bonnes montées, mais le plus difficile était de marcher sur la frontière avec les framboisiers et les fougères à la hauteur de la poitrine. La montée du matin vers la frontière est relativement exigeante. Point d'eau entre le km17 et le km18.

defi gino gelinas jour 2 mont megantic

Les points de vue étaient vraiment fantastiques en passant par le mont d'Urban. Arrivée à l'abri à 18H00.

Côté balisage, même remarques que la première journée, ce secteur est beaucoup moins fréquenté et les traverses d'anciennes descentes de machines forestières ont laissés des repousses rendant difficiles de les traverser et/ou suivre les balises. Malgré la brousse passagère, toujours heureux de retrouver ces tendres triangles rouges. Ce secteur serait possiblement dû pour une corvée.

defi gino gelinas jour 3 riviere aux saumons

Le site de l'abri est aux abords de la rivière au saumon est superbe. J'en profite pour remplir mon sac à eau, y mettre mes petites capsules de purification et après je me laisse tremper les pieds un peu. Oui oui dans le bon ordre. Chaque site d'abri trois faces est doté d'une toilette sèche extérieure. C'est vraiment de la haute classe. Ce qui n'a pas de prix, c'est d'être confortablement assis dans ce petit bâtiment, porte ouverte, regardant la beauté de la nature et écoutant les oiseaux chanter chaque matin. La zénitude quoi hihi! Chaque abri 3 faces sur ma route était doté de sa «back-house» ou toilette sèche.

defi gino gelinas jour 2 montagne de marbre

(Jour 3, le 2 août - 12.1 km) Départ à 7H30, en direction de la montagne de marbre, le mont Saddle et l'abri des Appalaches.

defi gino gelinas jour 3 point de vue

J'opte ici pour le sentier #2 qui s’avérera un excellent choix.

defi gino gelinas jour 3 lac danger

J'ai découvert un petit espace de camping, avec 2 plateformes, en bordure du petit lac Danger. C'est situé juste au pied de la montagne de marbre. La photo parle d'elle-même. Il est à quelque 4 km d'un stationnement, c'est vraiment à découvrir. Je ferai ma première rencontre humaine en 3 jours au sommet de cette montagne «qui monte comme dans la face d'un singe» (extrait de la conversation avec le couple rencontré).

defi gino gelinas jour 3 vue sommet montagne de marbre

La vue y est tout à fait géniale à 923M d'altitude. Ensuite vint le mont Saddle à 970M. Est-ce que je vous avais dit je j'adore les traces de VTT. Elles sont vraiment géniales. Elles tracent un passage fluide et sans encombre au travers les framboisiers et les fougères, ce qui permet de gagner près de 2 km/h. Attention pas beaucoup de points d'eau entre le lac Danger et le descente vers l'abri. Journée magnifique et arrivée au campement à 17H30.

defi gino gelinas jour 3 vue sommet mont saddle selfie

La section après Saddle est moins fréquentée et l'on retrouve les framboisiers laissant leurs langoureuses traces sur la peau à découvert, alors soyez avertis. Balisage, très bien, mais toujours mélangeant un ti peu à l'arrivée ou aux jonctions des chemins forestiers. Le secteur de cet abri est plus humide. J'y ai trouvé un point d'eau à quelques pas.

Je me suis questionné à l'effet d'apporter une housse de sac et une toile au cas où je ne pourrais dormir dans un des abris. Eh bien, c'était une très bonne idée. Je me suis fait prendre par un orage agrémenté de grêle pendant la montée du mont Saddle, je l'ai vraiment appréciée, car elle m'a permis de faire une petite sieste pendant près de 30 minutes) .

defi gino gelinas jour 4 km 49

De plus, j'ai développé une grande fraternité avec les bornes kilométriques. Elles sont psychologiquement très importantes dans un parcours comme celui que je menais. Alors, à leur rencontre je prenais une bonne gorgée d'eau «I drink to you». Je dois avoir pris une gorgée de trop car je ne me souviens pas avoir vu l'indication 40 ou 41...

defi gino gelinas jour 4 frontiere selfie

(Jour 4, le 3 août - 9.6 km) Direction Accueil de la Zec Louise Gosford. Je dois ici vous avouer l'un de mes défauts. Au lever, j'avais comme ambition de rallier l'abri 3 faces du ruisseau Morin situé à quelque 17km afin de sortir aux douanes de Woburn. Mais 3 km plus loin, toute en montée et ayant passé au travers les framboises et fougères je me suis dit que je déciderais de la continuité de mon aventure arrivé à la voiture à l'accueil de Gosford. Mes fistons avaient pris soin de déplacer mon auto afin que je puisse m'y ravitailler ou revenir à la maison. Très belle journée, avec une longue marche dans les sillons de VTT et parfois sans eux. Je suis vraiment fier d'avoir réalisé ce projet. Aujourd'hui de dépasserai ma plus longue distance de randonnée en continue, mais je l'aurai réalisé uniquement avec moi comme motivateur. Arrivée à l'accueil de Gosford à 13H30.

Balisage exemplaire, c'était visible que ce secteur avait reçu la visite de vaillants bénévoles récemment. Les indications sur les chemins forestiers étaient visibles et faciles à repérer à tout moment.

defi gino gelinas jour 4 borne frontiere

Je suis fier de moi et de la résilience qui m'habite. Ce petit «Compostel» m'a permis de prendre de la distance sur certaines choses, de réaliser combien je suis chanceux dans la vie et combien nous sommes les premiers acteurs de notre propre succès. J'ai décidé que je réussirais à faire un minimum de 49 km à 49 ans en montagne et je l'ai réalisé. Il ne suffit que de croire en soi, avoir l'instinct de se dépasser mais de conserver l'intelligence de dire que tu as assez poussé... mais fais encore quelques pas).

Merci à l'équipe des Sentiers frontaliers et leurs bénévoles pour ces sentiers et installations qui m'ont permis de réaliser ce défi. Le membership de 20$ annuel est très humble face à la superficie couverte et à l'accessibilité que nous avons. Dans la mesure où je n'ai pas utilisé les emplacements dans la ZEC j'ai utilisé gratuitement les installations (abris 3 faces).

Amusez-vous et allez jouer dehors!

defi gino gelinas jour 4 parcours complete