Projets de mise à niveau de nos sentiers

Vous avez certainement remarqué que, depuis la superbe sortie à Bigelow à l’équinoxe en septembre et la découverte des monts Stoke en octobre, nous n’avons pas organisé de randonnées durant tout un mois. Nous venons tout juste de reprendre le bois, avec une belle sortie dans le Franceville à la fin novembre et une sortie à la montagne de Marbre qui a eu lieu samedi dernier le 8 décembre. Ce n’est pas seulement à cause de la fermeture des sentiers durant la chasse au gros gibier ou par un manque d’intérêt. Il s’agit plutôt que vos administrateurs ont travaillé d’arrache-pied à préparer pas une, mais deux demandes d’aide financière. Permettez- moi, au nom du conseil d’administration, de vous présenter un survol de nos démarches.

Demande de financement secteur mont Gosford

Le 12 novembre dernier, nous avons déposé une demande de financement au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MÉES) dans le cadre de son Programme de soutien à la mise à niveau et à l’amélioration des sentiers et des sites de pratique de plein air (PSSPA). Notre projet PSSPA cible les sentiers du mont Gosford ainsi que d’autres améliorations de ce secteur de plus en plus populaire. Depuis le début 2018, 5877 randonneurs ont parcouru nos sentiers, et ce sans compter les groupes et les enfants. Nous envisageons d’importantes réfections et mises à niveau des sentiers existants, nous voulons ajouter des toilettes sèches à deux endroits stratégiques, une passerelle au ruisseau Clearwater et des panneaux d’interprétation. La signalisation sera mise à jour et la toiture de l’abri trois faces du ruisseau Morin sera remplacé pour corriger l’inclinaison de la pente.  Et, pour les plus aventuriers, une nouveauté : un prolongement du SF 7 pour atteindre le Boundary Peak, un sommet de 1173 mètres à l’ouest de cap Frontière. 

Ce projet s’élève à $181 000 et sans le soutien de l’Association Louise-Gosford, la municipalité de St-Augustin-de-Woburn et Gestion Mont-Gosford, il nous aurait été impossible de présenter un tel projet. Un gros merci à nos partenaires. 

Demande de financement secteur montagne de Marbre

Le 16 novembre, nous avons déposé une demande de financement au Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR), pour lequel nous avons eu une invitation le 12 octobre. Oui, à peine un mois pour élaborer ce projet! Il cible les sentiers de la montagne de Marbre, secteur qui lui aussi connait de plus en plus d’achalandage et une dégradation importante.  Quatre autres gestionnaires de sentiers, soit, Mont-Ham, Sentiers de l’Estrie, Corridor Appalachien et la Forêt Hereford ont également déposé des demandes au FARR. Je tiens à souligner le travail de Mme Vicky Villeneuve, de Tourisme Cantons-de-l’Est, qui nous a accompagnés dans l’établissement des priorités et un partage équitable des montants qui seront éventuellement disponibles. 

Les travaux dans notre projet FARR visent une meilleure protection des milieux sensibles tout en visant un achalandage accru. Ils ciblent d’abord une infrastructure d’accueil plus adéquate : stationnement, toilette sèche, panneau d’information, boîte de perception volontaire. On prévoit la mise à niveau et la réfection des tronçons dégradés, notamment la montée entre le lac Danger et le sommet ainsi que le SF 5. Il y aura l’ajout de quelques panneaux d’interprétation et de toilettes sèches à quelques endroits stratégiques. Il  est aussi prévu un nouveau sentier de retour du lac Danger au stationnement afin de bonifier l’offre de courte randonnée et la randonnée avec de jeunes enfants. La signalisation sera mise à jour.

Notre projet au FARR s’élève à $213 000. Dans le cadre de ce projet, nous avons pu calculer les contributions en temps et équipements de nos bénévoles pour satisfaire aux exigences de la demande. De plus, nous envisageons un plan de commandite pour compléter la contribution du milieu. 

Appuis aux projets

J’ai déjà mentionné les appuis concrets pour le projet du secteur Gosford. Nous avons également demandé et obtenu des appuis de toutes les autres municipalités le long du parcours (La Patrie, Chartierville et Notre-Dame-des-Bois), de la Contrée du Massif, du Parc national du Mont-Mégantic (SEPAQ) et de notre fédération, Rando Québec. Ce support est précieux et nous étions fiers de joindre les résolutions et lettres d’appui à nos demandes.

Depuis le dépôt des deux projets, votre présidente a rencontré ou communiqué avec les préfets et les directeurs généraux des deux MRC afin de les sensibiliser à nos projets et demander leur appui. Elle doit également rencontrer le nouveau député provincial dans les prochains jours. Mais il va falloir être patient. La réponse du FARR est attendue en février – et celle du MÉES arrivera en avril.

Et vous, que pouvez-vous faire pour SF?

Nous avons abordé le défi de présenter ces deux projets simultanément avec beaucoup d’enthousiasme et d’optimisme. Lorsqu’ils seront acceptés, ils permettront à Sentiers frontaliers de franchir un nouveau cap et d’arriver à notre 25e anniversaire en excellent état.

Ce rêve un peu fou qui a rendu possible la mise en place des SF demeure un projet collectif qui repose sur l’implication de ses membres et du milieu. C’est pourquoi nous vous demandons : 

  • Si vous avez de l’expertise dans la mise en œuvre des plans de commandite ou si vous connaissez des gens qui sont prêts à nous fournir de l’aide à cet égard, écrivez-moi au mscholz@abacom.com
  • Si vous avez le goût de participer sur le terrain en 2019 pour choisir les nouveaux parcours (exploration, relevés GPS), écrivez-moi au mscholz@abacom.com
  • Si vous connaissez des personnes intéressées à l’École des sentiers et qui pourraient envoyer leur CV pour un emploi à l’été 2019, nos offres d’emploi seront affichées sur le site web au courant de l’hiver; rendez-vous au www.sentiersfrontaliers.qc.ca;
  • si vous voulez faire un don à SF, je vous rappelle que les dons de plus de 20$ sont éligibles à un reçu pour fin d’impôt; rendez-vous au www.sentiersfrontaliers.qc.ca ou postez-nous votre don avant le 31 décembre 2018;
  • Et si vous n’êtes pas encore membre, faites-vous ce cadeau pour Noël : rendez-vous au www.sentiersfrontaliers.qc.ca ou postez-nous votre formulaire de membre avec votre paiement.

Pour terminer

Je veux remercier ceux et celles qui ont participé de près et de loin à l’élaboration de nos deux demandes : les élus de la région qui ont unanimement adopté des résolutions d’appui; Mathieu St-Pierre et Jacques Blain, ainsi que  Jean-Félix Lacroix, l’aménagiste à la MRC du Granit, qui savent produire des cartes et démêler des numéros de lot; Roger Morin pour les photos de boue et pentes abruptes prises lors des sorties de caractérisation; Nadia Fredette des Sentiers de l’Estrie et Adam Dymburt de la compagnie de Danse Sursaut, pour leurs conseils et suggestions dans la préparation des demandes; Lisa Irving de Facoteck, qui m’a montré plein de trucs avec les fichiers Excel; Berto Paradis pour le devis de la toiture qui ne coulera plus et pour les gaufres et bien sûr, Claire Portelance, qui était mon bras droit, qui était si patiente avec mon français et sans laquelle je n’aurais pas pu passer à travers. ET PLEIN d’autres encore qui ont participé à une tâche ou une autre de façon sporadique et que je ne peux pas tous nommer ici.

JOYEUSES FÊTES ET BONNE ANNÉE 

Au plaisir de vous revoir!

Monique Scholz

Présidente Sentiers frontaliers

P.S. Avec tout ça, il ne faut pas oublier d’aller dans le bois. Toutes vos suggestions de sortie en groupe sont les bienvenues.  Un calendrier d’hiver sortira après les fêtes.

Phto Monique